Les Kroniks de JediSkill Online 

Catégories

Liens

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Archives
La Tour Sombre, de Stephen King
Le 22/11/2005 @ 18:05:31
Littérature par JediSkill
"L'homme en noir fuyait à travers de désert, et le pistolero le suivait."

Ainsi commence cette formidable saga à la Seigneur des Anneaux de Stephen King.
Il a écrit le 1er volume de la série a été écrit alors qu'il était étudiant ; il vient récemment d'achever la série avec le tome 7, et une réécriture des premiers tomes.

Une saga bien plus longue (7 volumes, dont certains font + de  2 000 pages) et toute aussi fameuse (oui, oui, et je pèse mes mots !) en fait que le Seigneur des Anneaux.
Nul doute que le jour ou La Tour Sombre sortira en film, ca fera un carton.
Enfin, pas sûr, puisque ca ne peut pas être un film tout public.
Et puis c'est carrément inadaptable en film (quoique, on disait bien pareil pour le Seigneur des Anneaux)...

Autant vous le dire, on est assez loin de ce que fait le King habituellement. Ces bouquins sont tout simplemement indescriptibles. Uniques. La seule chose que je pourrais vous dire pour vous donner une idée de l'ambiance générale de l'oeuvre, c'est que c'est un espèce de mélange entre le Seigneur des Anneaux et un Siergo Leone, le tout à la sauce Stephen King.
En fait, non, laissez tomber cette description : malgré cela, vous êtes a cent lieues de pouvoir vous imaginer vraiment a quoi ressemble ces bouquins. Uniques, je vous dit !

Cette saga est, d'après Stephen King lui-même, sa meilleure oeuvre. Et ce n'est pas moi qui vais le contredire.
D'après le synopsis de l'auteur, il tenait vraiment à ne pas mourir avant d'avoir fini sa série fétiche. Et il dit de manière plus au moins implicite que maintenant que c'est fait, il peux mourrir en paix... Et commence à prendre sa retraite.
C'est vous dire l'importance de la série pour l'auteur...

Commentaires (0)

Si-yeou-ki, alias le Singe Pèlerin / Voyage en Occident
Le 22/11/2005 @ 17:43:35
Littérature par JediSkill
Ce roman-fleuve chinois, dont il existe 50 versions de traduction rien que pour son titre , est un classique de la littérature chinoise.

Vous connaissez Dragon Ball avec son
Son Goku ? Le manga Saiyuki ? Naruto avec le Singe/baton invoqué par le vieux Sarutobi ? Et bien tous ces personnages viennent de ce roman. Il faut savoir que les vieux romans chinois ont toujours eu un gros succès auprès des Japonais... Ainsi qu'auprès de moi-même

Son édition francaise, publiée par Payot, est une version courte (qui ne contient que 30 chapitres, les plus importants, de l'oeuvre originale) qui a été traduite d'après une version américaine (appelée Monk) elle même traduite du chinois...

Autant dire que le passage intermédiaire par une version américaine c'est pas trop top,  on est loin de la qualité de traduction de Au bord de l'eau par exemple...
Cela dit il me semble qu'il existe aussi une version de La Pléiade de cette oeuvre... Mais je ne suis pas certain ni de son existence ni de sa qualité.

Malgré cela, l'histoire est vraiment excellente : on comprend enfin toutes (ou presques, vu que c'est une version courte) les références de Saiyuki ou Dragon Ball par exemple.
L'histoire est très axée dans le fantastique (ou devrait-on dire, le "merveilleux" chinois), avec des êtres non humains (des démons croisées avec des animaux par exemple), des pouvoirs magiques à la pelle (Ah, ce Roi des Singes...), mais surtout l'apparition très répandue pendant toute l'oeuvre du monde celeste (des divinités, Bouddha etc) et aussi du monde sous-marin, territoires ou règnent des dragons siègant dans leurs Palais maritimes.
L'histoire tourne beaucoup autour du bouddhisme, même si le livre n'est en aucun cas dogmatique, mais plutot orienté vers le coté "fantastique" de cette philosophie.

Une oeuvre vraiment unique, qui cache, derrière son aspect souvent comique ou absurde, beaucoup de philosophies et de faits historiques, et constitue une subtile satyre contre le gouvernement de l'époque et sa bureaucratie, mais aussi contre certaines moeurs (il faut savoir que l'Empire chinois était associé au Ciel) et certains évènement de l'époque (oppression du Bouddhisme etc).


Commentaires (0)

Au bord de l'eau, le roman-fleuve chinois
Le 27/10/2004 @ 14:15:24
Littérature par JediSkill
Envie de (roman) chinois ? Alors lisez "Au bord de l'eau", un roman (en 2 volumes chez Folio) de la littérature populaire chinoise antique. Un des 3 plus grands romans-fleuve chinois, une sorte de croisement entre l'Odyssée et les Trois Mousquetaires. C'est au départ Saint Seiya qui a éveillé ma curiosité pour ce livre (les 108 spectres d'Hadès, ça vient de cette oeuvre), et depuis je suis accro à ce bouquin ! C'est l'histoire de personnages qui sont en conflit avec le justice et les autorités et viennent de tous milieux sociaux, mais malgré leurs manques de morales ils vont s'unir, tels des Robins des Bois, pour lutter contre l'injustice de la dynastie impériale. Au fils des rencontres, ils vont former une bande de brigands (108 au total !) et vont établir leur repère dans un marais.

Une histoire très prenante (détailler les 108 personnages plus charismatiques les uns que les autres et former leurs rencontres), avec de l'humour omniprésent (cela dit, il faut aimer les personnages du Côté Obscur !), une pointe de fantastique et de mysticisme (réincarnations, dragons, phoenix, rois-démons...) et une bonne dose de culture Chinoise ! Sans oublier bien sûr les combats au Kung-Fu...

Ce livre, qui fait réfléchir sur la notion de l'injustice - en effet, qu'est-ce qui est le plus injuste entre un gouvernement corrompu et des brigands immoraux ? - est un appel à la révolution contre le despotisme, et pourtant il est tellement vieux que plus personne ne sait exactement quand il a été écrit (et encore moins combien de fois il a été retravaillé).
Il nous fait ainsi prendre conscience comme la civilisation Chinoise était avancée même au niveau de la littérature, pourtant le fief de la culture française, et nous fait comprendre la psychologie si complexe de la Chine...

Pour plus de renseignements sur ce roman, j'ai trouvé de bons articles ici et . Dernière petite précision : il faut se sentir prêt à lire plus de 2 000 pages si vous voulez attaquer ce roman, mais ça en vaut le coup, et comme on dit, l'appétit vient en mangeant ;)

EDIT du 23/11/05 : découvrez les personnages du roman à travers cette sublime gallerie :
http://jediskill.online.fr/kungfu/Les 108 Astres   (Internet Explorer conseillé)


Commentaires (0)

Derniers billets

Catégories

Divers